Vers le Chimborazo!

Pour son 15ème anniversaire, la FEÉ avait souhaité faire les choses en grand : une grande collecte de fonds a été organisée sous la forme d’une expédition en haute montagne. L’objectif? rien de moins que la plus haute montagne d’Équateur, le Chimborazo.
Du haut de ses 6300 m d’altitude, le Chimborazo est aussi le point le plus éloigné du centre de la Terre (celle-ci étant aplatie sur les pôles).

Le pari était osé: neuf participants l’ont relevé!

Les alpinistes François Aird et Annie Desjardins, qui avaient déjà escaladé le Kilimandjaro, le marathonien Daniel Bourque, l’aventurier Vlad Stesin, Yves Poiré (président de la FEÉ) et son épouse Genviève Bleau, qui connaissaient déjà les montagnes d’Équateur pour y avoir vécu, Jean Godin, l’indispensable médecin de l’équipe, ainsi qu’André Michelet, le directeur de la FEÉ, tous sensibles à la cause des mères et des enfants de Pascuales, se sont lancés dans cette incroyable aventure. Chaque participant a alors réalisé sa propre collecte de fonds par l’intermédiaire d’une page web personnalisée afin d’atteindre un objectif aussi ambitieux que les 6300m du Chimborazo : 50 000 $ de dons!

L’expédition s’est déroulée du 10 au 20 novembre. Grâce à l’expertise de Rodrigo Donoso (guide de haute montagne ayant atteint 43 fois le sommet du Chimborazo), le séjour fut conçu pour habituer progressivement les participants à l’altitude :

– D’abord un premier accès à 4000 m sur les flancs de Quito (le Mont Pinchincha);

– Le deuxième jour, l’ascension d’un premier sommet au Pasochoa (4200 m d’altitude);

– Le troisième, une randonnée sur les flancs du Cotopaxi jusqu’à 5000 m d’altitude;

– Le quatrième et cinquième jours, une randonnée au Chimborazo et une nuit de camping à 4300 m.

Et enfin la grande ascension s’est déroulée dans la nuit du jeudi 16 au 17 novembre. À 10 h 30 du soir, l’équipe des neuf sortit de son sommeil perché au deuxième refuge (5000 m) pour commencer la folle ascension. Les crampons bien attachés, les baudriers cordés et la pioche à la main, que la marche fut longue et difficile! Toutes les équipes de cordée n’ont pas pu atteindre le sommet en dépit d’une volonté impressionnante et une ascension toujours supérieure aux attentes.

Cependant, à 7 h 30 du matin au terme de plus de huit heures de marche, deux équipes restantes s’arrachaient pour fouler le sommet de l’immense montagne, pour leur plus grand bonheur, pour leur équipe, et bien sûr pour les mères et les enfants de Pascuales….

Cette incroyable ascension réalisée, il fallait encore redescendre! Descendre et descendre encore, jusqu’au niveau de la mer, à Pascuales, et rencontrer les enfants, et les mamans : une occasion unique pour les participants de voir le dur labeur effectué par les employés de notre Fondation.

Enfin, la FEÉ est heureuse d’annoncer que grâce au soutien de plus de 140 donnateurs, son objectif de 50 000 $ a été atteint et même dépassé.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*