Mission et historique de la Fondation

MISSION

La Fondation pour les Enfants de l’Équateur (FEÉ) est un organisme sans but lucratif dont la mission est de venir en aide aux mères monoparentales à Pascuales, en banlieue de Guayaquil (au sud de l’Équateur), qui regroupe plus de 3 millions d’habitants et concentre dans sa périphérie les zones les plus pauvres du pays.
La fondation a ainsi soutenu plus de 4 000 femmes à travers son centre pour femmes (Centro de Mujeres Madre Rosalia). Elle a aussi aidé plus de 1 500 enfants à poursuivre leur scolarité grâce à son programme de parrainage qui permet de les accompagner de la garderie à l’université.

HISTOIRE

La FEÉ a été mise sur pied en 2002, à la suite de l’établissement d’une Mission des Soeurs de Miséricorde de Montréal, dans une communauté située dans une banlieue de Guayaquil en Équateur, dont les quelques 80,000 habitants vivent dans un degré de pauvreté impensable au Québec.

L’objectif de la Mission, mise sur pied par quatre soeurs de Miséricorde de Montréal, est de venir en aide aux mères monoparentales de Pascuales et à leurs enfants, en leur offrant divers services adaptés à leurs besoins et à leur situation de précarité et cela, par l’entremise d’un centre de formation pour les femmes et d’une garderie pour leurs enfants.

Bien que le but de la Mission ne consiste pas à offrir des services gratuits, afin de protéger la dignité de ceux qui y ont recours, mais aussi dans un but de responsabilisation, ces services sont néanmoins offerts à des coûts excessivement faibles, favorisant leur accessibilité. Il devenait donc essentiel de trouver un mode de financement parallèle afin d’assurer les services continus, des services de qualité.

De là est née la Fondation pour les enfants de l’Équateur, qui déploie des efforts considérables afin d’amasser les sommes nécessaires au fonctionnement des deux centres.

En 2011, après 14 ans d’engagement, les trois Sœurs fondatrices présentes à la Mission de Pascuales sont de retour au Québec. La Fondation continue à assurer le financement des activités de la Mission, maintenant devenue la Fundación de Asistencia Social Misión Rosalia Cadrón, une organisation à but non lucratif, responsable d’un centre pour femmes et d’une garderie. Sur place, un conseil d’administration local et des employés locaux prennent la relève et poursuivent les activités. La direction de l’Institut des Soeurs de Miséricorde continue aussi de s’impliquer conjointement avec la Fondation.

religieuses-fondatrices-retour